2035 ne marque pas la fin des voitures thermiques sur les routes européennes

Source : Ouest-France  ›  Lire l'article original

Le Parlement européen a voté, mercredi 8 juin 2022, la fin des ventes des véhicules essence et diesel neufs en 2035. Mais ce n’est pas pour autant la mort des véhicules thermiques, pour plusieurs raisons. En 2035, seuls les véhicules « zéro émission » seront autorisés à la vente, excluant de fait les essence, diesel et hybrides. Mais les anciennes voitures thermiques ne seront pas pour autant interdites de circuler. La mesure ne concerne que les véhicules neufs, il sera donc toujours possible d’acheter d’occasion, des voitures essence ou diesel, après 2035. L’on continuera à voir des voitures thermiques sur les routes au moins jusqu’en 2050. D’ici là, le parc automobile aura largement eu le temps de se renouveler (on compte quinze ans en moyenne par voiture). Et les problèmes liés à l’électrique (prix, autonomie, composition des batteries, réseau de bornes) devraient être résolus en grande partie. Enfin on l'espère...

Publié le 9 juin 2022 à 17h37

Ecologie › écologie punitive

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter