Après «Ok Boomer», voici «Ok Doomer», la réplique pour contrer l'alarmisme climatique

Source : Les Echos  ›  Lire l'article original

Depuis quelques mois, les réseaux sociaux outre-Atlantique voient fleurir l'expression «Ok doomer». Ce qui donne en Français d'accord adepte de la fin du monde ou d'accord catastrophiste. Une façon de dénoncer la génération spontanée de prophètes qui se complaisent dans l'annonce de catastrophes que personne ne prévoit. Sauf les millénaristes attardés que l'on a connu de tous temps. Mais aujourd'hui, il y a des médias sans culture critique et scientifique qui les relaient. Et le problème est qu'ils ont de l'influence auprès des esprits faibles. D'après une étude menée dans 10 pays (dont la France), datant de 2021, reprise dans la revue The Lancet, 45 % des jeunes affirment que l'éco-anxiété affecte leur vie quotidienne.

Publié le 11 juin 2022 à 17h37

Ecologie › écologie punitive

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter