Canicule : le nucléaire sensible aux aléas climatiques ? Encore une simplification abusive des verts

Source : Atlantico  ›  Lire l'article original

Les indisponibilités actuelles sont liées au système de refroidissement des turbines à vapeur, c’est une pièce commune à la plupart des centrales – thermiques ou nucléaires. Et c’est plus largement vrai pour de nombreuses industries. Aucune énergie n’est imperméable aux aléas. Pour l'éolien ou l’hydroélectrique, il est parfois difficile de faire la différence entre la variabilité “naturelle” et les problématiques de long terme. Dans le cas de figure actuel c’est la partie électrique qui est cause, non le réacteur. On se souvient qu’en 2003, les autorités avaient dû arroser Fessenheim, pour éviter tout problème. Cela peut arriver, mais ce n'est pas la situation actuelle.

Publié le 9 août 2022 à 13h45

Ecologie › écologie punitive

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter