L'Europe ne peut pas devenir une île verte dans un monde sale

Source : The Financial Times  ›  Lire l'article original  

Il n'y a qu'un seul climat sur cette planète. La réduction des émissions de gaz à effet de serre sur un seul continent ne servira à rien s'il continue à importer des produits fabriqués avec des énergies qui émettent de grandes quantités de gaz à effet de serre. D'ici 2030, l'Europe devrait être responsable d'environ 5% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, l'impact de ce qu'elle fera sera des plus limités. Ce n'est pas donner l'exemple que l'Europe doit faire ou devenir un modèle. Personne ne veut suivre ce modèle. Ce qu'elle doit faire, c'est aider les autres pays, notamment pauvres, à accéder à des énergies décarbonées.

Publié le 17 mai 2022 à 22h18

Ecologie › écologie punitive

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter