Pesticides: la presse française en plein délire

Source : Le Point  ›  Lire l'article original

La presse française a relayé sans la moindre précaution une étude sensationnaliste annonçant que les résidus de pesticides dangereux «explosent» dans les vergers européens… Cette étude d’une ONG liée au lobby bio est un modèle de manipulation. Publiée en janvier, elle n'avait logiquement rencontré aucun écho, jusqu'à ce qu'elle soit exhumée cette semaine, Ainsi, le seuil retenu par l'ONG est celui de la «limite de détection» qui ne dit strictement rien des effets sanitaires. En fait, cette étude correspond surtout à une offensive du «lobby bio» pour tenter de contrer la forte baisse des ventes de produits biologiques... La journaliste du Point, Géraldine Woessner, nous explique qu'Il faut voir cette étude comme une offensive du « lobby bio » rassemblé au sein de l'ONG PAN-Europe, une petite structure qui fut longtemps présidée par le leader français du lobby Générations futures, et financée, via ses membres, par l'ensemble des industriels de la filière : Biocoop, Synabio, etc., de même que les acteurs de la grande distribution. L'étude ne s'étend pas, curieusement, sur les nombreux échantillons retrouvés « contaminés » au cuivre, une substance massivement utilisée en agriculture biologique.

Publié le 29 mai 2022 à 20h50

Ecologie › écologie punitive

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter