Pneus dégonflés, Jacuzzis lacérés, golfs dégradés... pour «sauver la planète»

Source : L'Express  ›  Lire l'article original

Cet été a vu se multiplier des actes de vandalisme à l'encontre de biens jugés «anti-écolos» par des militants anticapitalistes de la cause climatique, on peut parler de début d'une nouvelle forme de guerre civile. Quel point commun entre des Jacuzzis, des véhicules SUV, des "méga-bassines" servant à des coopératives agricoles et des terrains de golf? Tous ont subi cet été de multiples dégradations, causées par des activistes désireux de lutter contre le changement climatique. La démonstration, si besoin en été, que l'écologie radicale est un totalitarisme et qu'il devient violent.

Publié le 28 août 2022 à 20h41

Ecologie › écologie punitive

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter