Avec les écolos, l’essence pourrait être (encore) plus chère

Source : Valeurs actuelles  ›  Lire l'article original

Alors que le prix de l’essence à la pompe atteint de nouveaux records dans certaines régions, au point de frôler la barre symbolique des deux euros par litre, le gouvernement vient d’exclure la possibilité de réduire les taxes qui représentent pourtant près de 60 % du prix du diesel ou de l’essence. Pourtant, si les ayatollahs de l’écologie punitive arrivaient au pouvoir en 2022, ce taux pourrait encore augmenter. Lors du dernier débat entre les candidats à la primaire écologiste, fin septembre dernier, la politi-comique Sandrine Rousseau déclarait, visionnaire, qu’il fallait augmenter le prix de l’essence chaque année pendant cinq ans à raison de « 6 à 10 centimes le litre ». Pour atteindre les 2 € le litre en 2027. Trois semaines après cette déclaration, le prix du carburant explose. Les verts voudront-ils amener le litre d’essence à 3 €, « car c’est ce qui pollue » et que « c’est un danger sur l’humanité complète » ?

Publié le 17 octobre 2021 à 18h30

Ecologie › écologie punitive

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter