Sandrine Rousseau veut en finir avec l'homme blanc

Source : Boulevard Voltaire  ›  Lire l'article original

Dans son dernier livre, Par-delà l’Androcène, l’élue écologiste désigne l’homme blanc comme la figure du malheur universelle. Naïveté ou bêtise ? Dans son dernier livre, Par-delà l’Androcène, co-écrit avec Adélaïde Bon et Sandrine Roudaut - l’élue écologiste désigne l’homme blanc comme responsable de tous les maux de la planète. Dès les premières pages, le mâle blanc se retrouve inculpé des pires crimes. Colonisation, esclavage, homophobie, écocide, racisme, génocide des Juifs et des tziganes, chasse aux sorcières, apartheid, pédocriminalité…Les trois militantes appellent à « sonner la fin » de cette ère de l’homme. Comment ? Par la déconstruction et l’émotion...

Publié le 14 septembre 2022 à 23h01

Ecologie › écologie punitive

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter