Voilà l’efficacité énergétique que le monde aurait pu atteindre sans le boulet des énergies renouvelables

Source : Atlantico  ›  Lire l'article original

Si les 5.000 milliards de dollars investis dans l'éolien et le solaire ces 20 dernières années l’avaient été dans le nucléaire classique, il aurait été possible de décarboner plus de la moitié de l'électricité mondiale, contre 12% actuellement. Et si on regarde cette somme d’argent et qu’on envisage de l’utiliser pour des réacteurs de deuxième génération, ceux qui existent aujourd’hui (et non des EPR car ce serait irréaliste), on se rend compte que si l’on avait continué à construire on aurait pu décarboner près de la moitié de l’électricité mondiale.

Publié le 6 août 2022 à 22h56

Ecologie › écologie punitive

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter