Un Etat américain légalise le «compost humain», un enterrement alternatif

Source : Le Parisien  ›  Lire l'article original

Une loi promulguée mardi donne son feu vert à la «conversion, accélérée et en milieu clos, de restes humains en humus». Les habitants de l'Etat de Washington, au nord-ouest des Etats-Unis, ont désormais un autre choix que l'enterrement classique ou la crémation. Une loi va permettre aux défunts d'être transformés en « compost humain », et ainsi retourner littéralement à la terre. Une première aux Etats-Unis. Fin avril, le parlement local a adopté cette loi autorisant la « réduction organique naturelle », officiellement définie comme la « conversion, accélérée et en milieu clos, de restes humains en humus ». Le texte a a été promulgué mardi par le gouverneur démocrate de cet Etat très progressiste, Jay Inslee, candidat à l'élection présidentielle de 2020 sur un programme misant beaucoup sur l'écologie. La mesure doit entrer en vigueur en mai 2020.

Publié le 21 septembre 2022 à 09h08

Ecologie › Ecologie

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter