Céréales et engrais: l’effet de ciseau tant redouté

Source : l'Opinion  ›  Lire l'article original

Les engrais sont de plus rares et chers, tandis que les prix des céréales baissent. Intenable Ce que le monde céréalier redoutait est en train de se produire : le prix des céréales baisse, alors que les coûts de production ne cessent de se renchérir. Depuis leur pic du 16 mai, à 438 euros la tonne, les cours du blé sont retombés, pour les contrats à livraison en septembre, à 350 euros : une chute de 20% en un peu plus d’un mois. Sur la même période, la tonne de maïs a perdu 18%.

Publié le 29 juin 2022 à 16h44

Economie › agriculture

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter