Explosions visant les gazoducs Nord Stream 1 et 2 : la piste du sabotage privilégiée

Source : Le Monde  ›  Lire l'article original

Au moins deux explosions ont touché ces pipelines de la mer Baltique, lundi, provoquant de spectaculaires fuites de gaz. La thèse d’un accident est a priori écartée et de nombreux experts s’interrogent sur une possible implication de la Russie, qui dément. Les gazoducs Nord Stream et Nord Stream 2, qui relient la Russie à l’Allemagne à travers la mer Baltique et sont destinés à approvisionner l’Europe en gaz russe, ont été victimes, lundi 26 septembre, d’au moins deux explosions sous-marines. Celles-ci ont entraîné trois fuites de méthane au large de l’île danoise de Bornholm, située entre le sud de la Suède et la Pologne. De spectaculaires bouillonnements à la surface de l’eau, d’un diamètre allant de 200 mètres à 1 kilomètre, ont été repérés par l’armée danoise, qui a diffusé des images aériennes du sinistre mardi.

Publié le 28 septembre 2022 à 08h09

Economie › énergie

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter