Si EDF était une entreprise normale, elle aurait fait faillite

Source : L'Express  ›  Lire l'article original

Le grand groupe énergétique public français a été saigné depuis deux décennies par les injonctions contradictoires, les lâchetés et les petits calculs politiciens des gouvernements qui se sont succédés. A la veille de sa renationalisation, "l'entreprise préférée des Français" n'est plus que l'ombre d'elle-même. Endettée, sans vision, et sans ressort, elle a besoin d'un électrochoc. Depuis 20 ans, les dirigeants politiques ont été incapables de tracer les contours d'une politique énergétique cohérente. Et au bout de 20 ans de dérégulation bancale, EDF est affaibli humainement et financièrement comme jamais. Son sauvetage est loin d'être acquis.

Publié le 26 septembre 2022 à 14h49

Economie › énergie

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter