«A l'école, les questions identitaires viennent parasiter la transmission des savoirs»

Source : Marianne  ›  Lire l'article original

Tandis que la baisse du niveau scolaire inquiète chaque jour un peu plus, Céline Florentino, enseignante spécialisée chargée des élèves en difficulté de comportement, explique que les racines du problème se trouvent dans l'attitude de l'éducation nationale. Elle privilégie de manière excessive et dogmatique «l'épanouissement de l'enfant» au détriment de l'enseignement des savoirs de base. Quand l'idéologie détruit l'école. On n'apprend plus les bases aux enfants, le niveau baisse, c'est la faute aux « pédagogistes », terme aujourd'hui couramment employé pour désigner les pédagogues des sciences de l'éducation, qui auraient contribué à faire baisser le niveau moyen en privilégiant de manière excessive l'épanouissement de l'enfant à la mission première de l'école, transmettre des savoirs.

France › écoles

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter