Champs de Mars, une zone de non-droit au cœur de la capitale

Source : Parismatch.com  ›  Lire l'article original

Bagarres, trafics, squatteurs, vols à l’arraché... Le Champ-de-Mars vire au champ de ruines. Au cœur de Paris s'est installée une cour des miracles que les autorités ont renoncé par lâcheté à éradiquer. Face aux plaintes des riverains, mairies d’arrondissement, Hôtel de Ville et préfecture se renvoient la balle… Les délinquants, eux, vont très bien. Des dizaines d'agressions sont signalées tous les jours. « La délinquance a explosé » explique un représentant du syndicat policier Alliance. Des dizaines d’agressions – jusqu’à cent ! – seraient signalées quotidiennement dans la zone tour Eiffel - Trocadéro - Champ-de-Mars. Vols à l’arraché, vols avec violence ou ruse… Peu aboutissent à des plaintes, les victimes étant souvent étrangères, choquées et mal informées. Aux voleurs s’ajoute un autre phénomène, les mineurs isolés en guenilles. Le cerveau alourdi par des drogues, les mines chétives abîmées par un quotidien misérable, ils traquent le cash, l’or et les téléphones portables. Une vie d’errance et rien à perdre. Ils seraient jusqu’à soixante, pour la plupart marocains.

Publié le 4 juin 2022 à 16h49

France › Paris

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter