Retraites : après le “quoi qu’il en coûte” Macron passe au “coûte que coûte”

Source : La Depêche  ›  Lire l'article original

Emmanuel Macron a annoncé devant l’Association de la presse présidentielle réunie à Nanterre en début de semaine qu’il souhaitait accélérer le tempo. Selon lui, la France va avoir à investir massivement sur la santé et sur l’école, or la question, a-t-il assuré, c’est « comment on le finance ». De son point de vue, il existe trois pistes qui doivent s’additionner : produire plus de richesse, augmenter la quantité de travail en réduisant le chômage – d’où la réforme de l’assurance chômage – et réformer les retraites. « On ne peut pas attendre », a-t-il assuré, n’excluant pas, au lieu de discuter d’un texte dédié, glisser cette réforme au sein du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) qui doit être débattu à l’Assemblée en octobre. Ce jeudi 15 septembre, il a cependant semblé faire marche arrière, assurant devant les préfets : « Le gouvernement la conduira par la concertation.

Publié le 16 septembre 2022 à 08h50

France › retraite

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter