Les universités à l'avant-poste pour détruire la langue française

Source : Valeurs actuelles  ›  Lire l'article original

Dans certaines filières comme les sciences sociales, de plus en plus de néologismes apparaissent, alors que dans d’autres, certains professeurs utilisent ces pronoms dans leurs signatures de mails, indique Le Monde.

Publié le 20 février 2022 à 19h08

France › universités

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter