L'université Clermont Auvergne adopte une charte « pour une communication inclusive » sans unanimité.

Source : La Montagne  ›  Lire l'article original

Le conseil d’administration de l’université Clermont Auvergne a adopté le 24 juin une charte pour une communication inclusive, sans les voix du conseiller régional Jean-Pierre Brenas, et du représentant de l’UNI. L’université a ensuite fait face à un vent de protestations. Le syndicat de la droite étudiante UNI a été le premier à réagir en début de semaine sur Twitter et à dénoncer cette charte. Son représentant a d’ailleurs voté contre l’adoption de la charte vendredi matin. Le mouvement des Jeunes Républicains lui a emboîté le pas pour demander l’abrogation du texte alors que Jean-Marc Brenas, conseiller régional qui siège au CA de l’UCA, a voté contre le texte. Les critiques ciblent « l’attaque portée à la langue française par les adeptes de la culture woke », « une idéologie anti-française », et « une absurdité contre productive » lorsque la charte déconseille de « représenter des femmes portant des couleurs pastel » ou « de représenter un homme qui montre et une femme qui regarde ».

Publié le 27 juin 2022 à 12h27

France › universités

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter