Les occupants d’extrême gauche de la Sorbonne ont vandalisé l’université et attaqué la police

Source : Valeurs actuelles  ›  Lire l'article original

Sciences Po, Panthéon-Sorbonne, l’Ecole normale supérieure… Plusieurs campus universitaires sont bloqués par des étudiants qui se disent insatisfaits des résultats du premier tour de l’élection présidentielle. Ils fustigent l’absence de thèmes portés par la gauche, à l’instar de l’écologie, la justice sociale et l’égalité, ainsi que la montée de l’extrême droite en France. Jeudi 14 avril, certains d’entre eux ont vandalisé l’université de la Sorbonne, à Paris, et s’en sont pris aux forces de l’ordre, détaillent Le Huffington Post et Le Figaro. « La révolution est un devoir », « Sorbonne occupée », ou encore, « Ni Le Pen ni Macron », ont-ils notamment scandé.

Publié le 16 avril 2022 à 05h34

France › universités

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter