Joe Biden avait raison en annonçant depuis des semaines une invasion massive

Source : The London Economic  ›  Lire l'article original  

L'alarmisme de la Maison Blanche sur les préparatifs militaires russes aux frontières de l'Ukraine a été moqué. Dans toute l'Europe les gouvernements et la plupart des observateurs y ont vu avant tout une stratégie de communication américaine. Ils avaient tort et se sont une fois encore trompés sur les intentions et les ambitions de Vladimir Poutine.

Publié le 25 février 2022 à 16h54

Monde › Etats-Unis

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter