New York fait face à une violence inconnue depuis des décennies.

Source : El Pais  ›  Lire l'article original  

La violence submerge les autorités new-yorkaises. Parallèlement au reste du pays, la ville connaît depuis le début de la pandémie une recrudescence de la criminalité qui semble s'être accélérée ces dernières semaines. La promesse musclée du nouveau maire, Eric Adams, se heurte à l'aile progressiste de ses collègues démocrates et aux militants sociaux. Le contexte est différent de celui des années 80 et 90 sanglantes : après l'émergence du mouvement Black Lives Matter, les dérives policières sont passées au crible. L'insécurité freine la reprise économique et alimente les inégalités dans les quartiers les plus touchés par la pandémie : dans un cercle vicieux, les quartiers déprimés génèrent et subissent des violences, qui gagnent ensuite d'autres quartiers.

Publié le 3 février 2022 à 19h03

Monde › Etats-Unis

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter