Moscou veut remplacer les migrants sur les chantiers de construction par des machines et des travailleurs russes plus qualifiés

Source : RBC Russie  ›  Lire l'article original  

Avec les chantiers de rénovation de la ville de Moscou, la pénurie de main d'oeuvre atteint 40% des effectifs nécessaires. Les ouvriers immigrés viennent désormais majoritairement du Kirghizistan et de l'Ouzbékistan. Les salaires de ces travailleurs ont doublé voir triplés depuis le début de l'année. Bochkarev compte sur l'utilisation de nouvelles technologies de construction importées des Etats-Unis, de Suède et d'Angleterre pour les remplacer. Ces technologies permettront de recruter des travailleurs nationaux, moins nombreux mais mieux formés avec de meilleurs salaires.

Publié le 1 novembre 2021 à 19h31

Monde › Russie

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter