Poutine saisi de «paranoïa» et «obsédé» par l'idée que l'Occident chercherait à anéantir la Russie.

Source : Le Point  ›  Lire l'article original

Dans une interview accordée au Point, Emmanuel Macron revient notamment sur ses longues discussions avec Vladimir Poutine depuis l'invasion de l'Ukraine. En sept semaines, ils se sont parlés à neuf reprises. Il souligne que Poutine s'est senti encouragé par la faiblesse des Etats-Unis manifestée notamment par Barack Obama en 2013, lorsque le président américain a renoncé à frapper en Syrie malgré l'emploi d'armes chimiques par les forces gouvernementales.

Publié le 13 avril 2022 à 02h37

Monde › Russie

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter