Le manque de soignants la nuit devient de plus en plus problématique

Source : 20minutes  ›  Lire l'article original

Les urgences et services spécialisés commencent à fermer la nuit, faute de paramédicaux en nombre suffisant. Une situation qui ne peut que s'aggraver. L’hôpital public est sous le coup d’une nouvelle menace. Ce soir et pour trois nuits, le service d’urgence du centre hospitalier de Sainte-Foy-La-Grande, en Gironde, va fermer. A Amboise (Indre-et-Loire), le week-end prochain, les urgences resteront portes closes de 18h30 à 9h30. A Draguignan (Var), depuis un mois, les urgences vitales peuvent être prises en charge les vendredis et samedi soirs. Pas les autres soirs.

Santé › hôpitaux

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter