Les comptables et les administratifs ont tué l'hôpital

Source : Usbek & Rica  ›  Lire l'article original

Avec son court essai Excel m’a tuer (Odile Jacob, 2022), Bernard Granger, professeur de psychiatrie à l’Université Paris-Cité et responsable de l’unité de psychiatrie de l’hôpital Cochin, pousse une salutaire gueulante contre l’organisation kafkaïenne de l’hôpital public. À l’hôpital, les indicateurs erronés sont légion, de la tristement célèbre T2A (ou « tarification à l’activité ») jusqu’aux indices de classements scientifiques, censés révéler la qualité de la recherche d’un établissement. Enfin à l'hôpital règne l’irresponsabilité. L’auteur cite Hannah Arendt sur le sujet de la bureaucratie, dont la philosophe dit qu’elle est le pouvoir « d’un système complexe de bureaux où ni un seul, ni les meilleurs, ni le petit nombre, ni la majorité, personne ne peut être tenu pour être responsable, et que l’on peut justement qualifier du règne de l’Anonyme »

Publié le 10 juin 2022 à 20h47

Santé › hôpitaux

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter