France : la dégradation de l’hôpital public et l'absence de réaction du gouvernement 

Source : Le Monde  ›  Lire l'article original

Tribune. Les vagues du Covid-19 se suivent, et on espère qu’elles ne se ressemblent pas. Les hôpitaux pourront-ils à nouveau faire face aux afflux de patients ? L’état des établissements, où les lits ferment par centaines faute de soignants – ayant, par dégoût, fui l’hôpital qui les a formés –, où les urgences débordent jusqu’à l’implosion, quand elles ouvrent encore, permet-il toujours de bien soigner nos concitoyens, en attente de la dose de rappel de vaccin ? L’inquiétude règne, la colère gronde, les médias aux aguets relaient cette inquiétude, cette colère des soignants qui n’en peuvent plus de la surdité des décideurs politiques et des directions aveugles ou aux ordres. Que cachent cette surdité, cette cécité de nos gouvernants ? Se seraient-ils à ce point éloignés des terrains où travaillent ces soignants perdus au milieu de la forêt en feu ?

Publié le 29 novembre 2021 à 12h57

Santé › hôpitaux

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter