«Service public minimum»: à l’hôpital, des soins qui ne sont plus que par intermittence désormais

Source : Marianne  ›  Lire l'article original

Quand les bras manquent, les risques augmentent. Dans la vallée de la Durance, les urgences du centre hospitalier de Cavaillon seront fermées onze nuits (de douze heures chaque fois) et deux journées complètes de vingt-quatre heures au mois d’août. Ces jours-là, seule une infirmière sera présente sur place pour diriger les patients vers d’autres hôpitaux du département, à Avignon ou à Orange.

Publié le 17 août 2022 à 21h18

Santé › hôpitaux

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter