La hausse de la mortalité infantile équivaut au décès de 1200 enfants

Source : Marianne  ›  Lire l'article original

1200 décès est le nombre de décès d’enfants de moins d’un an qui pourraient être évités si le taux de mortalité infantile de l’Hexagone était équivalent à celui de la Suède ou de la Finlande. Une terrible conclusion posée par l’analyse des données d'état civil de l'Insee entre 2001 et 2019 par des chercheurs de l'Inserm, de l'Université de Paris, de l'AP-HP et du CHU de Nantes, et à laquelle Marianne était également parvenue en décembre dernier.

Publié le 3 mars 2022 à 18h21

Santé › médecine française

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter