Attentat de Nice : la justice veut savoir pourquoi tant de victimes ont été délestées de leurs organes

Source : Le Point  ›  Lire l'article original

Une association a appelé à faire témoigner le procureur Franois Molins lors du procès de l’attentat de Nice du 14 Juillet qui s'est ouvert le lundi 5 septembre. « Il y a plusieurs victimes, dont des enfants, dont on s'est aperçu a posteriori, et après leur inhumation, sans que les familles aient été averties, qu'elles avaient été dépouillées de leurs organes, que lors de l'autopsie des prélèvements avaient été effectués », a rappelé l'avocate. Selon elle, ces prélèvements « n'étaient pas justifiés » et « sont intervenus de manière totalement disproportionnée » puisque, parfois, « la totalité des organes a été prélevée ».

Publié le 5 septembre 2022 à 22h57

Sécurité › terrorisme

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter