«La France est coupée en deux», entre ceux qui ont du mal à se nourrir et les adeptes du bio

Source : Sud Ouest  ›  Lire l'article original

Pour Dominique Schelcher, le président des Magasins U, 40% des consommateurs sont à l'euro prés en fin de mois et l'autre moitié du pays fustige l'agriculture industrielle et veut du bio. Il ajoute que l'agriculture est menacée si les productions ne sont pas payés au juste prix car 50% des agriculteurs vont prendre leur retraite dans les dix prochaines années...

Société › alimentation

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter