Un hiver sans salade ni tomates

Source : The Financial Times  ›  Lire l'article original  

Plutôt ne rien planter que de ne pas pouvoir payer ses factures d’électricité : telle est aujourd’hui la situation à laquelle font face un grand nombre d’agriculteurs européens. Quand les pays les plus froids craignent de ne pouvoir chauffer leurs serres, ceux sous des latitudes plus clémentes se disent doublement pénalisés : par l’inflation et par la sécheresse de cet été. Si bien que les étals des supermarchés risquent d’être bien vides dans quelques mois. Pour les consommateurs, l’hiver s’annonce donc sous le signe de prix plus élevés et de pénuries

Publié le 11 septembre 2022 à 20h04

Société › alimentation

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter