Une ancienne responsable de la sécurité avait alerté sa direction, en vain

Source : BFMTV  ›  Lire l'article original

Alors que les plaintes continuent de se multiplier après le scandale des pizzas surgelées Buitoni, une ancienne responsable internationale de la sécurité des aliments chez Nestlé, la maison mère, révèle qu'elle avait alerté sa direction, en vain. Une ancienne cadre du groupe Nestlé, Yasmine Motarjemi, responsable internationale de la sécurité des aliments chez Nestlé entre 2000 à 2010, la maison mère de la marque de surgelés, dénonce des "pratiques à l'encontre de toute éthique". Après avoir fait le tour des usines du groupe pendant dix ans et avoir alerté sa hiérarchie sur les problèmes de sécurité qu'elle aurait observés, elle avait finalement été licenciée pour "divergence d'opinions" dans la gestion de la sécurité des aliments. Deux mois après le premier rappel de pizzas Buitoni contaminées par la bactérie E.coli, le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire. Les autorités enquêtent actuellement sur 15 cas, un cas d'homicide involontaire et 14 cas de blessures involontaires.

Publié le 6 juin 2022 à 16h40

Société › alimentation

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter