Indifférence ordinaire à Marseille

Source : GQ  ›  Lire l'article original

Un reportage de “Sept à Huit” sur la résidence du Mail à Marseille, a du mal a passer auprès des téléspectateurs. Dans les quartiers nord, des dealers font la loi dans cette copropriété privée qui compte 406 logements que des années de gestion laborieuse et impayés ont conduit au chaos. La violence est quotidienne, les squatteurs sont de plus en nombreux. Personne ne peut rentrer dans les bâtiments sans l'accord des dealers. Dans un des bâtiments il n'y pas plus d'ascenseur en état de marche, l'un de deux étant même en panne depuis trois ans. Un homme de 92 ans handicapé ne sort plus de chez lui depuis trois ans puisque les ascenseurs ne fonctionnent pas. Il ne reçoit la visite de sa famille et d'une infirmière qui vient deux fois par jours, montant les 9 étages. Ni la mairie, l'aide sociale, ni aucune association ne viennent voir cet homme, ni l'aider.

Publié le 20 juin 2022 à 17h40

Société › Faits divers

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter