« Répartir les immigrés en zone rurale ne ferait que renforcer les difficultés de nos campagnes»

Source : Le Figaro  ›  Lire l'article original

Pour le géographe Laurent Chalard, cette mesure reviendrait à délocaliser les problématiques des banlieues à l'ensemble de nos régions. Étant donné le mauvais diagnostic de départ du président de la République, la question ne se pose pas de cette façon. En effet, la France n'ayant aucune politique d'accueil des nouveaux arrivants, ces derniers se dirigent préférentiellement vers les territoires où sont déjà présents leurs congénères, leur assurant des réseaux d'entraide et la possibilité d'obtenir des opportunités d'emplois, suivant la logique de la filière migratoire, ce qui les conduit mécaniquement à se rendre dans les quartiers populaires des grandes métropoles ou des villes moyennes, qui jouent le rôle de sas avec l'étranger.

Publié le 21 septembre 2022 à 12h34

Société › immigration société

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter