Face à l’excès de touristes, les sites naturels français se rebiffent

Source : France 24  ›  Lire l'article original

Dans les Calanques à Marseille et en Corse, l’accès aux touristes est désormais limité afin de lutter contre l’érosion. En raison de leur surfréquentation, plusieurs sites naturels français en sont venus à imposer des créneaux de réservation obligatoire pour les touristes. Ainsi, le parc national des Calanques à Marseille a décidé de limiter à 400 personnes par jour la fréquentation des calanques de Sugiton et des Pierres Tombées, deux sites fragilisés par une érosion des sols due au passage de plusieurs milliers de visiteurs quotidiens en été. En Corse, trois sites touristiques emblématiques (les îles Lavezzi, les Aiguilles de Bavella et la vallée de Restonica) ont eux aussi adopté des quotas depuis le début du mois de juillet. D’autres villages touristiques, qui s’estiment victimes du tourisme de masse, veulent repenser la gestion des flux de visiteurs.

Publié le 11 juillet 2022 à 20h42

Société › Tourisme

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter