A trois ans des JO de Paris, la peur du bide

Source : Le Monde  ›  Lire l'article original

Quatre présidents de fédérations sportives invités à dîner chez le premier ministre : la scène est rare. Pas de cravate, à l’exception d’un modèle rouge, unique fantaisie ­vestimentaire portée par André Giraud, le patron de la Fédération française d’athlétisme. En cette ­soirée du 7 octobre, Jean Castex souhaite une ambiance décontractée, à l’abri des caméras. Ecouter, afin de tenter de dissiper le malaise. Car, après des Jeux de Tokyo décevants, le sport de haut niveau français a la gueule de bois.

Publié le 7 décembre 2021 à 07h43

Sport › JO 2024

Lenouveaujournal.fr utilise des cookies pour améliorer votre expérience et nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plusAccepter